Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 22:47

Te souviens tu Joe ?

 

Les paysages en trompe l’œil des décors

Que tu montais pour les opérettes

Et les pièces de théâtre dans cette salle à l’italienne

Avec ses fauteuils de velours rouges.

Depuis les sièges du premier balcon

on pouvait voir le matériel des prestidigitateurs

Et leur table à multiples cachettes

Et appréhender le mystère que d’autres vivaient en néophyte.

On pouvait voir aussi les clowns.

Nos rires si gais les amenaient à nous regarder,

Perdre une seconde, avec un sourire bien fendu,

Le fil de leur histoire, entre deux gags.

 

Te souviens tu Joe ?

 

Du parc de cette même ville,

Avec ses jets d’eau

Un peu semblable à celui de Genève mais en moins haut,

Sa statue de dame du dix neuvième siècle avec robe longue et chignon haut, rêveuse assise

Et de ce bas relief avec des chérubins grimpés sur le dos de marcassins

Et les paons et les poules à pattes d’éléphants

Et les coqs de barbarie

Et les cages à poules de métal,

les bacs à sable, les pataugeoires,

Tu en fus le gardien.

 

Te souviens tu Joe ?

 

De la route entre St Michel et St Malo

Des bus et des wagons de marchandises

Où nous nous cachions entre deux gares de villages.

Des dessins à la craie sur les trottoirs pour quelques francs

Des chambres d’hôtels et des dortoirs d’auberges de jeunesse

Et des camarades joueurs de guitare

qu’on accompagnait à la guimbarde ou à la cuillère.

Les places de marché, des plages de sable fin

Et des cigares qui te brunissaient les dents.

 

Te souviens tu Joe ?

 

De la forêt d’Écouves

Et de son petit pont de bois

De la croix de Moldavie

Et ses tanks abandonnés près des aires de piquenique

De St léonard et de St Cénerie

Ces villages de l’Orne que tu connaissais bien

Et de la tour phallique du bois de Bagnoles

Rendant hommage aux dames qui inspirent l’amour.

Et des chevaux sur notre route

Tes frères de balades.

 

Te souviens tu Joe ?

 

De la tour de la Duchesse Anne à Nantes

D’où nous avions regardé la ville

Jusqu’à un horizon lointain de verdure

De la prison à porte bleue

Et de ses places de parades

Et de ses places de tortures

Des tours à LULU

Et du musée dédié à jules Vernes

Et de tous ces endroits où tu draguais les filles

En vieil arnac cultivé, amateur de nus et de chair dénudée…

 

Te souviens tu Joe ?

Comme c’est beau la vie !

 

YZA 8/02/17

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yza - dans textes perso
commenter cet article

commentaires