Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 22:16

Est ce possible de réfléchir à propos de la Liberté.

Voilà 76 ans que la 2ème guerre mondiale est finie

on nous en parle toujours, comme pour faire exemple de ce qui n’est pas à reproduire

alors qu’aujourd’hui il n’y a que très peu de survivants pour témoigner de leur vécu.

Ma mère avait 14 ans, son père a évacué, puis revenu, mais le temps de son absence elle est allée travailler en filature, parce qu’elle devenait soutien de famille, alors qu’elle rêvait de devenir couturière.

Mon père avait 17 ans et travaillait à la gare St Sauveur, il rêvait de devenir menuisier, mais il a évacué parce que son professeur au cours du soir lui dit qu’il n’y aurait pas d’examen, alors lui aussi a évacué, travailler dans les fermes de la Somme, fait le sucre durant la saison, tout ça pour ne pas crever de faim…

Fuir devant les bombardements, risquer de mourir sur la route ou « crever de faim »… On ne nous le montrera pas, ça ressemble trop au sort des migrants d’aujourd’hui qui veulent nous « envahir »…

il y a eu aussi le Soutien au Travail Obligatoire. Et tous ces pauvres hommes obliger de fabriquer les armes qui bombardaient leur pays, ou creuser les tunnels pour les V1 et V2, prévu pour envahir l’Angleterre. Mon père y a attrapé le scorbut , s’est révolté et s’est vu menacé d’une arme. De même, son frère aîné à Lille parce qu’il ne voulait pas servir les envahisseurs. Il l’a fait sous la menace, mais cachait des documents pour la résistance dans les journaux qu ‘il vendait. Comme beaucoup d’anonymes dans le Nord...qui ont risquaient leur vie pour une certaine idée de la Liberté…

 

Et aujourd’hui, quand l’industrie pharmaceutique est devenue la première industrie au monde. Quand Bayer a pignon sur rue, alors qu’il arrose copieusement notre quotidien avec des produits phytosanitaires douteux, comme il a fait avancer la science en utilisant des cobayes humains autrefois…

maintenant, quand on désavoue un médecin savant qui était le maître en épidémiologie, susceptible d’avoir la solution pour le Covid, avec une trilogie médicamenteuse bien dosée, qui a sauvé beaucoup de monde à Marseille.

Quand les malades du Sida doivent se contenter, d’une trithérapie pour leur mal...maintenant on veut nous vacciner au prix de notre liberté, avec un vaccin créé à la vat vite, à refaire tous les 6 mois, plus fréquent que le vaccin contre la grippe…

 

ici ,il vous faut un pass sanitaire pour vivre normalement, mais il n’en fallait pas pour aller s’agglutiner dans le métro et aller travailler... les chauffeurs poids lourd ont été très sollicités et sans même avoir la possibilité de manger ou se laver dans des lieux publics. Le personnel médical a été encouragé, mais maintenant…

beaucoup de gens ont eu cette maladie et en ont guéri, comme on guérit d’une grippe.

Mais ceux qui sont morts ont été traités comme des animaux. Pas de vêtements pour les ensevelir et juste des sacs plastiques. Le minimum pour les obsèques, et crémation obligatoire.

 

Ce monde dont la religion est l’argent, nous a soumis pour continuer à nous en donner le moins possible. Notre épargne a des taux en dessous de l’inflation, les salaires des employés du service public et les retraites sont bloquées. On veut nous faire consommer et pour cela on vous accorde des crédits qui vous soumettent aux lois des banquiers.

 

Partout des murs se lèvent, pour interdire le passage de la France à la Belgique, pendant le confinement...pour interdire l’accès aux parcs publics durant le premier confinement, même si ça n’était que des barrières…

le printemps fait peur aux politiques, deux fois le confinement s’est déroulé au printemps, alors que c’est une période où la fonction chlorophyllienne vient au secours de la nature et purifie l’air, face à la recrudescence de voitures polluantes qui nous cernent et nous étouffent en ville dès le mois de novembre...mois où l’on récence le plus de bronchiolites chez les bébés….ça n’avait pas empêché les gilets jaunes de manifester dès le 17 novembre 2018...mais voilà le Covid est arrivé un an après...pour calmer le jeu en Chine où la contestation battait son plein aussi.

 

Les murs il y en a dans les pays de l’Est pour interdire le passage des migrants, il y en a aux États Unis pour les mêmes raisons….la misère, effet collatéral de la mondialisation, avec son cortège de pollutions et déréglements climatiques, vient demander des comptes aux pays riches et ça dérange…

 

Des murs , il y en a aussi pour partager cette bonne ville de Mouvaux en deux par le biais du grand boulevard...pour faire un espace piétonnier plus vaste parait-il. Alors que l’espace piétonnier promis devrait être en lieu et place de l’ancienne voie ferrée venant d’Halluin… mais on est pas à une contradiction prés, quand on veut faire « écolo » à tout prix…

 

Voilà, je voulais juste raconter une histoire, la mienne, la votre un peu aussi…

alors, je rêve juste de vous faire penser un peu à la liberté, ceux qui ont lutté pour elle le méritent et défendre celle d’aujourd’hui, parce qu’elle diminue comme « peau de chagrin ».

 

YZA Vasseur

asseur le 11/10/2021

 

Partager cet article
Repost0

commentaires